Retour à l'accueil - Logo CRISCO

Centre de recherches inter-langues sur la signification en contexte · CRISCO · EA4255

Accueil > Manifestations scientifiques > Manifestations passées


Marqueurs de discours et métareprésentation" (Universités Genève & Caen)

le 28 novembre 2014

Dr. Elena ALBU (Université de Genève) et Prof. Pierre LARRIVÉE (Université de Caen) sont heureux d’annoncer l’organisation d’un séminaire commun sur le thème : « Marqueurs de discours et métareprésentation ».

Un des principaux défis de la recherche scientifique actuelle est la nature modulaire de la cognition humaine, dont une illustration centrale est communication linguistique. La communication dépend fondamentalement de la capacité de l’auditeur à déduire ce que l’énonciateur veut dire à partir de l’interaction des stimuli et du contexte particulier (Grice 1989, Levinson 2000, Sperber & Wilson 1995 i.a.). La nature déductive de la communication s’appuie sur la capacité d’attribuer des croyances sous-jacentes, des intentions et des désirs aux autres, capacité cognitive connue sous le nom de métareprésentation (Recanati 2000, Sperber 2000). La métareprésentation illustre la capacité des humains à opérer une coordination cognitive avec les autres par laquelle le sujet fait converger la variété de stimuli impliqués dans l’interprétation linguistique. Une façon d’envisager cette coordination est à travers le concept d’ « énonciation » par lequel la signification linguistique émerge des représentations inter-subjectives (Bakhtine 1952/1984, Benveniste 1970, Culioli 1990, Kerbrat Orrechioni 1980). La métareprésentation des points de vue en présence dans des énoncés (Bres 1998, 1999, Ducrot 1980, Nølke, Fløttum, Norén 2004), implique la mise en rapport des contenus avec une notion abstraite de « voix » (par exemple Dendale 2006), qui représente la source de l’information communiquée.

L’étude de la métareprésentation contribue à une meilleure compréhension des dimensions grammaticales telles que les interrogatives, les adverbes de point de vue, le foyer, les propositions conditionnelles, la négation, l’aspect imperfectif, à travers les langues et à travers le changement linguistique. Cependant, deux types de questions se posent par rapport à la source énonciative ou non-énonciative de la métareprésentation. D’une part, quelle est la réalité psychologique réelle des métareprésentations, et comment sont-elles influencées par l’esprit / le cerveau ? D’autre part, quels sont les indices linguistiques et communicatifs concrets qui signalent les emplois métareprésentationels ? Il existe une vaste littérature sur les indicateurs potentiels de l’humour, de l’ironie et du discours rapporté, mais on sait relativement peu de choses sur leur réalisation dans l’usage réel, et par exemple leur interaction avec les dimensions prosodiques et gestuelles, d’autant qu’il est difficile de déterminer dans quelle mesure ces indicateurs sont stables à travers les langues.

Toute la communauté est invitée à assister au séminaire consacré à : Marqueurs de discours et métareprésentation. Le séminaire sera suivie d’une séance de discussion ouverte, où chacun est invité à soulever des interventions constructives. Le but principal de la série est de générer un meilleur consensus sur les définitions, les critères et la réalité psychologique de la métareprésentation.

La journée sera bilingue. Les questions aux intervenants pourront être posées en français ou en anglais. Chaque intervenant parlera dans la langue indiquée par le titre de la communication.

Le séminaire est soutenu par le laboratoire CRISCO (Centre de Recherche Inter-langues sur la Signification en Contexte, EA 4255) de l’Université de Caen.

Organisateurs :

Elena Albu (elena_albu84 AT yahoo DOT com) et Pierre Larrivée (Pierre.Larrivee AT Unicaen DOT fr).

Conférenciers invités / Invited speakers :

Professor Corinne ROSSARI (Université de Neuchâtel)

Professor Laurent PERRIN (Université de Paris-Est Créteil, CEDITEC)

Discussion / Discussant :

Professor Agnes CELLE (Université Paris Diderot, Clillac-Arp)

Programme

14.00 – 15.00 (questions included) • C. ROSSARI (Université de Neuchâtel) : Une concession implique-t-elle une opposition ? Proposition d’une analyse polyphonique alternative

15.00 – 16.00 (questions included) • L. PERRIN (Université de Paris-Est Créteil, CEDITEC) : Emotions du locuteur, cognition, et formules énonciatives

16.00 – 17.00 ◦ general discussion led by Agnes CELLE (Université Paris Diderot, Clillac-Arp)


Seminar Discursive Markers and Metarepresentation Date : 28th of November 2014

Place : room 318, FMSH (190 avenue de France), Paris

Dr. Elena ALBU (University of Geneva) and Prof. Pierre LARRIVÉE (University of Caen) are delighted to announce their common seminar Discursive Markers and Metarepresentation.

The massively distributed nature of human cognition constitutes one of the central challenges of contemporary science, with linguistic communication as a foundational case. Communication crucially rests on the hearer’s ability to infer the speaker’s intended meaning based on the interaction of particular stimuli and context (Grice 1989, Levinson 2000, Sperber & Wilson 1995 i.a.). The inferential nature of communication draws on the ability to attribute underlying beliefs, intentions and desires to others, known as metarepresentation (Recanati 2000, Sperber 2000). Metarepresentation epitomises the humans’ ability to engage in deep cognitive coordination with others by which convergence is brought to the variety of stimuli involved in linguistic interpretation. Such coordination is supposed by the process of « enunciation » by which linguistic meaning emerges from the collaboration of speakers (Bahktine 1952/1984, Benveniste 1970, Culioli 1990), relating to e.g. subjectivity (Kerbrat Orrechioni 1980). This type of collaboration is demonstrated by the metarepresentation integration of others’ point of view in utterances (Ducrot 1980, Bres 1998, 1999, Nølke, Fløttum, Norén 2004), achieved by relating propositions to the abstract notion of ‘voice’ (e.g. Dendale 2006), representing the source of the communicated information.

The issue of metarepresentation allows a deeper understanding of grammatical dimensions such as interrogatives, point-of-view adverbs, focus, conditional clauses, negation, imperfective aspect, across languages and through linguistic change. Two types of question arise however with metarepresentation whether related to an enunciative source or not. On the one hand, what is the actual psychological reality of metarepresentations, and how are they constrained by the mind/brain substrate ? On the other, what are the concrete linguistic and communicative cues to identifying metarepresentational readings ? While much has been said about the potential indicators of jocularity, irony and reported speech, relatively little is known about their actual presence in real usage, and their interaction with precise prosodic and gestural dimensions. Furthermore, it is difficult to determine to what extent these indicators are stable across languages.

The whole community is invited to attend the seminar dedicated to Discursive Markers and Metarepresentation. Each series of presentation will be followed by a significant discussion session where everyone is invited to raise constructive interventions. The seminar’s condition of satisfaction is to bring greater consensus about definitions, criteria, and psychological reality of metarepresentation.

The seminar will be bilingual. Questions can be asked in English and in French. The speakers will deliver their talks in the language indicated in the titles of their presentations.

The seminar is fully supported by CRISCO (Centre de Recherche Inter-langues sur la Signification en COntexte, EA 4255) from University of Caen.


Lieu(x)
Caen - campus 1

Télécharger la page

Dernière modification : 26 juin 2019



Université de Caen Normandie
Laboratoire CRISCO
Esplanade de la Paix | CS 14032 | 14032 Caen cedex 5