Retour à l'accueil - Logo CRISCO

Centre de recherches inter-langues sur la signification en contexte · CRISCO · EA4255

Accueil > Manifestations scientifiques > Manifestations passées


"La combinatoire motivationnelle dans le continuum lexico-grammatical de l'anglais : une approche expérimentale" de Chris SMITH

le 20 octobre 2022
A 14h

Par Chris SMITH (MCF HDR linguistique anglaise, CRISCO, UNICAEN)

La présentation visera à explorer quelques études de cas et présenter les enjeux du projet de combinatoire motivationnelle.

Ce travail inédit sur la combinatoire motivationnelle dans le continuum lexico-grammatical de l’anglais représente la concrétisation des défis posés par le croisement de trois thématiques centrales : 1) la sémantique lexicale, synonymie et polysémie, 2) le développement diachronique de structures lexicales ou lexico-grammaticales, et 3) l’iconicité dans le lexique, avec par une approche ascendante de l’usage autour de la notion clé de la motivation.

La motivation se retrouve au cœur de mes objectifs, malgré son caractère polémique face au diktat de l’arbitraire pour reprendre l’expression de Philippe Monneret. L’originalité de ma position sur la motivation (Smith 2022 vol 3, p. 43) est qu’il ne s’agit pas de deux extrêmes sur un axe linéaire binaire mais plutôt de kaléidoscope motivationnel qui se déclenche en contexte d’usage. Si « l’iconicité est au service de la convention », cela reflète le principe que c’est la motivation qui met en relief le processus de conventionnalisation et non le contraire. Si on accepte qu’il n’existe pas d’absolu motivé ni d’absolu conventionnel (ou « arbitraire ») hors discours, on ne peut plus parler d’arbitraire (au sens fort). Si on adhère à l’idée que la motivation est dynamique, il y a sans cesse des processus en place de démotivation (par conventionnalisation donnant lieu à un figement, autrement dit à une perte de motivation) mais aussi de remotivation (un lien motivationnel qui se construit en contexte) qui forment un cycle, une boucle motivationnelle. L’iconicité quant à elle est de nature multimodale, acoustique, et ne se situe pas sur un plan unique.

Le point de départ de mes travaux est la volonté de repérer les traces des mécanismes cognitifs qui agissent dans la langue, le lexique, puis le continuum lexico-grammatical, et finalement dans le discours. Ces traces sont re-pensées en termes de liens motivationnels activés par les locuteurs en fonction d’analogisations à plusieurs niveaux de hiérarchie constructionnelle. Si je cherche ainsi à identifier les traces des locuteurs dans le changement diachronique, mon objectif revient alors à tester cette hypothèse de la linguistique cognitive guidée par l’usage et à mesurer les effets d’un système dynamique de boucle rétro-active dans la langue ; principe de l’analogie cognition à discours/langue, en repérant les formes que prend cette boucle, les effets de la boucle sur différentes dimensions cognitives. Mon champ d’étude est d’abord le dictionnaire, puis la mise en parallèle des données lexicographiques et de corpus.

Cette entreprise mène désormais à une convergence avec l’approche constructionnelle, qui « conçoit le langage comme un processus dynamique fondé sur l’usage qui englobe toutes les dimensions cognitives avec un encodage d’informations syntaxiques, sémantiques, lexicales, phonologiques, prosodiques, perceptuelles et multimodales » (Smith 2022, vol 3, p.28).

 


Lieu(x)
Salle de documentation du CRISCO 

Télécharger la page

Dernière modification : 21 octobre 2022



Université de Caen Normandie
Laboratoire CRISCO
Esplanade de la Paix | CS 14032 | 14032 Caen cedex 5