Retour à l'accueil - Logo CRISCO

Centre de recherches inter-langues sur la signification en contexte · CRISCO · EA4255

Accueil > Le DES > Actualités DES


Lettre d'actualités n°8 du DES (Mars 2020)

Bienvenue sur cette (courte) newsletter hivernale du DES !

Accès aux lettres d'informations précédentes.

N'hésitez pas à vous abonner pour profiter des prochaines informations sur le DES (environ 3 à 4 lettres par an).
 
Bien à vous,


Laurette Chardon, Ingénieure en charge du DES
crisco.webmestre@unicaen.fr

 
Cette année 2020 a commencé sur les chapeaux de roue pour le CRISCO avec le rapport d'activité quinquenal 2015-2019 demandé par notre Université. Cela a donc pris un certain temps pour rédiger ce rapport pour le DES.

Ensuite, une autre obligation juridique cette fois-ci nous a été imposée : la mise en conformité au RGPD, le Règlement Général sur la Protection des Données. Le DES doit s'y conformer à la fois dans la gestion des dons comme dans la gestion des propositions. Pour les dons vous avez certainement remarqué qu'il vous est désormais demandé si vous voulez ou pas que votre nom soit affiché sur la page du bilan des dons . Dans le cas ou vous ne le souhaitez pas, la ligne indiquant le montant de votre don, la date et le commentaire est anonymisé.
Pour la page des propositions, l'application du RGPD est en cours.
 
Enfin dernier point que les habitués du DES savent déjà bien que la décision soit très récente (vendredi dernier): la grève du DES. Depuis le 6 mars dernier, il n'est plus possible d'accéder au DES. Le conseil du laboratoire a décidé d'arrêter le DES pour  s'opposer à la Loi pour la Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR). Tout est expliqué sur la page d'accueil du DES. Cette "grève du DES totale et pour une durée indéterminée" a été décidée par le conseil de laboratoire du CRISCO (et non de ma propre initiative). 
Si vous voulez exprimer votre point de vue à ce sujet, vous pouvez vous adresser au directeur du CRISCO Thierry RUCHOT.

Suite à cet état de fait, plusieurs dizaines d'entre vous ce week-end et ce début de semaine se sont abonnés à cette liste de diffusion. Je ne manquerai pas de vous faire part de changements à venir concernant l'accès au DES qui j'espère seront positifs.

Pour ceux qui ont acheté la licence autonome, il vous sera possible de mettre à jour la base de données en retéléchargeant la version de démonstration avec les nouvelles données et en modifiant comme indiqué sur cette page votre code dans le fichier aDES.ini. Si vous avez perdu ce code, cette autre page permet à partir de votre adresse email (avec laquelle vous avez effectué votre achat) de le retrouver.

Concernant vos nombreux messages du à cette grève du DES, je ne peux que les transférer vers le directeur du CRISCO qui prévoit d'y répondre collectivement. Merci pour votre patience... 
 
Enfin, et c'est une pensée sincère et constante depuis que je gère le DES (septembre 2017) : Merci, merci merci à vous toutes et tous qui utilisez le DES, nous suivez par les actualités, vous abonnez de façon continue à cette liste, nous soutenez par vos dons et vos achats de licences autonomes. Nous espérons, malgré cette grève qui nous en avons conscience pénalise plusieurs d'entre vous temporairement, que vous continuerez à nous être fidèle !

►Tour d'horizon de BIEN

En fait, le choix de ce mot date d'avant la décision de la grève et finalement arrive à propos : qu'entend t-on par bien ? son contraire (ou plutôt un de ses antonymes mal) ? 
Cet adjectif, substantif et adverbe très polysémique est utilisé pour désigner une infinité de sens. Mais pour plus de précisions linguistiques, Jacques François nous a concocté une synthèse avec les exemples principaux. Pour ceux qui veulent approfondir, cet excellent article de Robert Martin devrait vous satisfaire.
Bien est une des entrées dans le DES avec le plus grand nombre de synonymes : 205. C'est à la fois un adverbe, un adjectif et un substantif masculin. Un petit tour d'horizon du coté du du Trésor de la Langue Française diffusé en ligne par le CNRTL (https://www.cnrtl.fr/lexicographie/bien), nous apprend qu'en tant qu'adverbe bien est  " en rapport avec certains critères d'appréciation individuels ou collectifs; d'une manière exactement adéquate à l'idée ou à l'effet attendu(e), propre à recevoir l'approbation." : j'ai cru bien faire, il a bien su dire ..., mener à bien une tâche ..., l'expression "bien à vous" et tous les emplois interjectifs : bien sûr ! très bien !
 
En tant que substantif masculin, le BIEN est défini dans le sens de "ce qui favorise l'équilibre, l'épanouissement d'un individu, d'une collectivité ou d'une entreprise humaine (à tous points de vue)." ou encore "Ensemble des valeurs positives fondamentales (respect de la vie et de la dignité humaine, justice, assistance mutuelle, etc.) prônées par une société donnée comme utiles à l'harmonieux développement, au progrès moral des individus, de la communauté.". Nous trouvons aussi un bien matériel : "Toute chose dont la possession, la jouissance (en fait ou en esprit) est considérée par l'Homme comme utile à la conservation, à l'expansion de son être. "
 
Et puis cette phrase très courante : "c'est bien !" qui peut vouloir dire : c'est agréable, joli, commode, satisfaisant, juste, sérieux ... où "bien" peut-être remplacé par un adjectif.

Nous nous proposons d'aborder ces différents sens avec le graphe d'adjacence. Qu'est-ce qu'un graphe d'adjacence ? Le graphe d'adjacence d'un mot vedette va être composé de sommets qui représentent le mot vedette et ses synonymes et d'arcs non orientés représentant les relations synonymiques entre les différents sommets. Cela donne cette première version ci-contre (cliquer sur l'image pour l'agrandir).

Ce graphe avec les 205 synonymes de bien et tous les liens nous amène deux principales réflexions. D'une part nous y découvrons  la richesse exceptionnelle de la polysémie de BIEN qui, comme un soleil, répand ses rayons dans toutes les directions à partir d’un centre massif (taille du cercle) : c’est finalement un objectif esthétique. D'autre part, nous y repérons les agrégats de synonymes correspondant à des aires sémantiques et syntaxiques, notamment les trois aires de l’adjectif, de l’adverbe et du substantif. Pour poursuivre cette réflexion, l’élagage des synonymes s’avère indispensable : nous allons perdre la symétrie générale au profit de la distinction de plus en plus claire des aires, parce que les liens entre synonymes de classes grammaticales différentes impliquent des synonymes « polyfonctionnels », susceptibles de figurer dans une phrase comme Adj/Adv et/ou N. Quelques explications sur ce premier graphe valables également pour les suivants : la taille des cercles représentant les sommets est proportionnelle au nombre de liens partant de ce sommet. L'épaisseur des liens entre deux sommets A et B est proportionelle au nombre de liens à supprimer dans le graphe de façon à ne plus pouvoir atteindre A à partir de B et inversement (on obtient deux graphes disjoints). Si nous reprenons le même graphe en enlevant tous les arcs concernant la vedette. 
Nous obtenons le graphe ci-dessous.


Même dans le graphe d'adjacence où on supprime tous les liens avec la vedette bien, cela reste quand même assez confus. Mais nous repérons tout de même 4 gros blocs:
  1. bien en tant qu'adverbe : les couleurs sont bien accordées : parfaitement/merveilleusement / remarquablement ...
  2. bien en tant que substantif dans le sens de capital, propriété, terre, possession
  3. bien en tant que substantif dans le sens : le bien de tel produit : utilité, avantage, l'intérêt ... , le bien de telle action : bénéfice, tout cela me procure du bien ( bonheur / félicité / bienfait/ ), le bien et le mal (la justice / morale / vertu / charité ...)
  4. bien en tant qu'adjectif principalement dans "c'est bien" : commode, honorable, beau, distingué ... ou encore dans « des types bien  / une fille bien » vs. « des bons gars / une bonne fille » où on ne sait donc pas trop si BIEN est ici adjectif ou adverbe.
Nous pouvons aller plus loin et régénérer le graphe en enlevant maintenant ceux qui n'ont qu'un lien avec un autre synonyme de bien : tous les sommets qui ont le chiffre 1 à coté de l'intitulé dans le graphique précédent. Nous enlevons 17 synonymes (sans bavure, compétent, au poil, cool ...) et obtenons le graphe suivant :
vraiment, délicatement, honnêtement se distinguent  plus dans la partie inférieure droite avec bien en tant qu'adverbe.
Nous pouvons poursuivre ainsi en enlevant les synonymes qui ont au plus deux liens avec les autres synonymes de bien (39 synonymes enlevés) et ainsi de suite avec 3 (64 synonymes enlevés) puis 6 (129 synonymes enlevés).
















Le graphe étant régénéré automatiquement, cette fois-ci le sens 2 (capital, propriété ...) est placé en bas à droite. Juste au dessus, se situe le sens 3. Et tout en haut, le sens 1 en tant qu'adverbe.
On note que fort et ferme sont au centre faisant la liaison entre bien en tant qu'adverbe et bien en tant qu'adjectif car ils le sont également tous les deux. A noter : ils sont aussi des substantifs (la ferme ; le fort) mais comme ni l’un ni l’autre n’est synonyme de « le BIEN », cette « polyfonctionalité » commune ne joue aucun rôle.


Les 4 espaces se distinguent de plus en plus avec des liaisons plus fortes entre d'une part les sens 3 et 4 avec droit relié à honnête, juste en tant qu'adjectif et de l'autre l'honneur, l'avantage en tant que subtantif.
De l'autre une liaison entre le sens 2 et le sens 4 : avec le mot idéal relié à bonheur, fortune, prospérité et de l'autre avec heureux et beau. Idéal existe en tant que substantif et en tant qu'adjectif.


Si nous allons jusqu'à enlever 129 synonymes c'est-à-dire tous ceux qui ont au plus 6 autres liens en plus de celui avec la vedette, le graphe devient beaucoup plus clair et en tant qu'adverbe on voit une séparation qui s'opère entre drôlement, bougrement d'un coté et complètement, absolument, entièrement  de l'autre.

Enfin pour compléter ce qui était annoncé au début de cette étude, vous pouvez télécharger cet extrait rédigé par Jacques François (que je remercie également et chaleureusement pour sa relecture attentive), professeur et membre associé du CRISCO à partir de l'article de Robert Martin "Pour une approche vériconditionnelle de l'adverbe bien".


À très bientôt !

Télécharger la page

Dernière modification : 11 mars 2020



Université de Caen Normandie
Laboratoire CRISCO
Esplanade de la Paix | CS 14032 | 14032 Caen cedex 5