Retour à l'accueil - Logo CRISCO

Centre de recherches inter-langues sur la signification en contexte · CRISCO · EA4255

Accueil > Le DES > Actualités DES


Lettre d'actualités n°6 du DES (Juillet 2019)


Bienvenue sur cette newsletter estivale du DES !

Au sommaire : Eh oui, l'été est là et bien là ! A l'ombre d'un arbre, ou à l'abri de la chaleur au frais dans votre salon ou encore profitant des journées ensoleillées sur votre terrasse, nous vous proposons un tour d'horizon des nouveautés depuis la lettre n° 5 de mars dernier et un focus sur le verbe GAGNER entre ... mathématique et linguistique. Très bel été à toutes et tous !

Accès aux lettres d'informations précédentes.

N'hésitez pas à vous abonner pour profiter des prochaines informations sur le DES (environ 3 à 4 lettres par an).
 
Bien à vous,

Laurette Chardon, Ingénieure en charge du DES
crisco.webmestre@unicaen.fr

Le DES en vacances

Les grandes vacances du DES  ...

► Tour d'horizon des nouveautés


Parution d'un article sur le DES

Un article intitulé  "Le Dictionnaire Electronique des Synonymes et l'éventail des sens lexicaux" est paru le 16 mai dernier sur le carnet de la MRSH, la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de Caen. Cet article rédigé par Jacques François et Laurette Chardon a un double objectif :

  • d’une part d’expliquer l’architecture du DES qui est à la base du calcul des premiers synonymes et de leur disposition dans l’espace sémantique multidimensionnel d’un mot-vedette en cours d’étude (disposition qui varie selon le plan de visualisation adopté tout en présentant des caractères invariants),
  • et d’autre part de dévoiler un aspect intrigant des recherches en cours, l’élaboration de visualisations tridimensionnelles dynamiques, dont la fonction est notamment de faire apparaître ces invariants. Plusieurs illustrations en sont fournies dans le domaine des verbes (comprendre, compter, entendre, importer) et des adjectifs (sec, curieux).


N'hésitez pas à nous faire part de vos questions et commentaires auxquels nous ne manquerons pas de répondre.


Tutoriel sur curieux dans l'espace sémantique

Peut-être vous est-il arrivé de penser que l'espace sémantique n'était pas facile à appréhender ? Eh bien, ce tutoriel est fait pour vous : il vous explique en prenant comme exemple le mot curieux comment procéder et déduire rapidement les différents sens du mot vedette saisi.



Les 50 mots les plus recherchés dans le DES de décembre 2018 à juin 2019

Sur les 150.000 requêtes reçues par jour sur le DES, nous avons pu nous pencher depuis maintenant 6 mois sur les mots les plus souvent demandés. Tout d'abord par curiosité puis ensuite cela nous permet de prendre en compte ce classement dans le choix des mots que nous étudions. Dans le nuage de mots ci-dessous, nous nous sommes limités aux 50 premiers mots les plus demandés ( pour avoir une liste plus complète, nous vous invitons à lire la lettre d'actualités n° 5).
Sur les 1.603.320 mots demandés durant la période de décembre 2018 à juin 2019, gagner apparait en 973ème position. Dans l'article paru dans le blog de la MRSH cité ci-dessus, comprendre, entendre, compter et importer apparaissant respectivement aux places 18, 925, 1099 et 3714. Quant à curieux, il est à la place 7183.



On peut constater que les requêtes portent principalement sur :
  • le monde du travail : activité, travail, projet, objectif, responsable, expérience ...
  • des verbes génériques (pour éviter des répétitions) : permettre, proposer, présenter, dire ...
  • des mots de liaions : en effet, par ailleurs, par exemple, ainsi, grâce à ...

La fréquence de synonyme nous interpelle. En effet, ces requêtes qui proviennent majoritairement de sites identifiés nous amènent à avancer diverses hypothèses :
  • ce sont des requêtes pré-enregistrées qui s'exécutent automatiquement dès le lancement du DES ou régulièrement en arrière plan sans action directe de l'utilisateur (cookies?)
  • peut-être est-ce tout simplement des internautes qui n'ont pas compris qu'ils sont déjà dans le DES et qui se demandent comment obtenir des synonymes
Des traitements plus poussés sur les logs dans les mois qui viennent nous apporteront peut-être la réponse ...


Traitement des propositions reçues

Depuis avril dernier et comme expliqué sur la page des statistiques, les propositions du mois précédent sont traitées le mois suivant. Cela permet à vous toutes et tous de voir rapidement si vos propositions sont retenues ou pas en consultant le palmarès des contributeurs mis à jour chaque mois. Il reste néanmoins un peu plus de 900 propositions entre juillet 2018 et février 2019 non traitées : elles le seront au fur à et à mesure des mois suivants.
Nous en profitons pour vous remercier à nouveau pour votre implication active qui permet d'enrichir régulièrement le DES.

Achat d'une licence autonome : le savez-vous ?

L'achat d'une licence autonome à 36 € sur cette page vous permet non seulement d'utiliser le DES sans connexion internet mais également de profiter de la mise de jour de la base de données. En effet, il vous suffit pour cela de télécharger la dernière version de démonstration et de la décompresser dans le même répertoire d'installation de votre licence. Cela n'écrase pas votre code licence acheté qui vous permet d'utiliser le DES avec la nouvelle base de données installée.

► Focus DES : le verbe GAGNER

GAGNER, une variété de sens à s’y perdre, ou Qui s’y perd y gagne

En 1930, Jean Giono a publié le dernier volume de sa trilogie sur la vie rurale en Haute-Provence sous le titre Regain. Ce substantif n’est plus en usage qu’accompagné d’un complément (regain de jeunesse, de faveur, etc. en rapport avec regagner la jeunesse / la faveur de qqn). Mais à l’origine, un regain, c’est une « herbe qui repousse, dans une prairie naturelle ou artificielle après la première fauchaison » (Trésor de la Langue Française) et Giono joue sur ce premier sens de regain, propre à l’agriculture et sur son second sens psychologique. Ce que ce premier regain nous suggère, c’est que gagner a désigné à l’origine le travail du paysan et nous en avons la confirmation avec le substantif régional et vieilli gagnage, « endroit où vont paître les troupeaux » et de là « petite ferme ».

De ce sens original de gagner (verbe d’origine germanique, plus exactement du francique, la langue des francs), il ne nous reste plus rien, sinon l’idée d’un profit, et cette idée, évidemment présente dans gagner de l’argent / un lot / un salaire (13° siècle, cf. encaisser, recevoir, empocher, obtenir, recueillir) subsiste dans des sens dérivés, p.ex. dès la même époque dans gagner sa querelle (sortir vainqueur d’un procès, cf. l’emporter, vaincre, triompher), gagner (orthographié gaaignier) un ami : se faire un ami (cf. s’attacher), profiter d’une nouvelle amitié ou gagner qqn à sa cause (cf. persuader, attirer), dans gagner un lieu (16° s., cf. atteindre, rejoindre), gagner du terrain (17° s. cf. s’étendre, se propager, se répandre). Une voyageuse qui aborde une ville en croyant en atteindre une autre ne la gagne pas, ce n’est pas un profit pour elle et elle s’y retrouve en plein désarroi.
En outre, le verbe accueille rapidement des sujets qui n’ont rien à voir avec des personnes, p.ex. dans le sommeil / le rire les gagne, l’épidémie gagne dans tout le pays ou la mer gagne sur la falaise (à partir du 17° s., cf., empiéter, envahir, s’emparer de ). La personne ou la chose qui tire un profit étend son emprise et c’est bien ce dernier sens d’extension qui s’applique ici au sommeil, au rire, à l’épidémie et à la mer.

Les différents sens cités de gagner sont illustrés par les images de l'espace sémantique en 3D animées ci-dessous.

encaisser, recevoir, empocher, obtenir, recueillir
 
   l’emporter, vaincre, triompher

se faire un ami (cf. s’attacher)
persuader, attirer
atteindre, rejoindre
 gagner5.gif
s’étendre, se propager, se répandre
 gagner6.gif
empiéter, envahir, s’emparer de
gagner7.gif
 

 


Vous pouvez accéder à la visualisation en mode plein écran soit en cliquant sur les images animées soit en accédant à la visualisation dynamique

Un grand merci à Jacques François, professeur émérite au CRISCO pour ces précisions linguistiques.

GAGNER dans le DES d'un point de vue mathématique

Dans le DES, GAGNER possède 109 synonymes comme vous pouvez le constater avec cette requête sur le DES. La liste des synonymes qui s'affiche convient parfaitement pour tous les travaux de rédaction et de traductions de nos utilisateurs assidus ( comme beaucoup d'entre eux nous l'ont spontanément manifesté). Elle ne permet pas toutefois de se faire une idée des liens entre ces synonymes eux-mêmes. En effet ce sont bien tous ces liens (et pas seulement ceux de la vedette avec ses synonymes) qui vont permettre de calculer les cliques c'est-à-dire les sous-groupes de mots tous synonymes entre eux. La représentation mathématique de tous ces liens se nomme une matrice d'adjacence et graphiquement cela se traduit par un graphe avec des sommets (la vedette et tous ses synonymes) et des arêtes (trait reliant tel sommet avec tel autre). Pour ceux qui souhaitent appronfondir cette notion, la page sur le site wikipedia vous apportera des informations et des illustrations à ce sujet.
Pour revenir à notre focus sur GAGNER, voici ci-contre une image animée de son graphe d'adjacence ( Pour visualiser en plein écran, vous pouvez cliquer sur l'image animée ou bien accéder à la visualisation dynamique).


Que remarque-t-on ? Tout d'abord la place centrale du mot vedette gagner : ce qui est logique puisque c'est le seul sommet avec le plus grand nombre d'arêtes relié aux 109 autres sommets. Ensuite, on peut remarquer que la taille des sommets représentée par une boule est proportionelle aux nombre d'arêtes connectées. Ainsi très rapidement nous pouvons déduire que prendre, conquérir et toucher sont les synonymes les plus connectés puisqu'ils sont reliés respectivement à 40, 29 et 27 arêtes. Nous pouvons également remarquer les sommets très peu pourvus de connexions. Ainsi, communiquer et envelopper par exemple ne sont connectés qu'à 2 arêtes (dont une évidente vers gagner). Ces remarques peuvent être le point de départ d'une réflexion  : Est-ce logique ? Pouvons-nous réellement confimer leur relation synonymique avec gagner en trouvant un contexte et, auquel cas ne pourraient-ils pas être reliés à d'autres synonymes ? ou bien au contraire, considérons-nous que le lien est trop ténu et qu'il serait préférable de le supprimer ?
La visualisation graphique du graphe d'adjacence en 3D peut ainsi apporter ainsi une base de réflexion simple et rapide sur la nature et l'importance des liaisons synonymiques d'un mot vedette enregistrées dans le DES.
   
À très bientôt !


Télécharger la page

Dernière modification : 11 juillet 2019



Université de Caen Normandie
Laboratoire CRISCO
Esplanade de la Paix | CS 14032 | 14032 Caen cedex 5